Freeride World Tour 2016 : Annonce des riders

FWT2016

Le compte à rebours a débuté pour le SWATCH FREERIDE WORLD TOUR 2016 (FWT) et comme chaque année, la pression est à son comble. Les champions en titre du FWT savent d’ores et déjà que la concurrence sera rude avec d’une part les compétiteurs déjà présents en 2015 avides de monter sur les plus hautes marches du podium et les nouveaux arrivants, issus du circuit de qualification (FWQ). Tous sont en pleine préparation pour donner le meilleur d’eux même et ainsi tenter de remporter le titre de champion du monde.

Voici la Liste des riders participant au FWT/FWQ :

SKI – HOMMES

Les freeriders issus des très sélectifs FWQ arrivent avec une technique et un style leur permettant de s’insérer directement parmi les meilleurs mondiaux, en témoigne le jeune George Rodney, Colorado, (USA). Vainqueur au classement général du FWT 2015 après une incroyable première saison et une victoire spectaculaire sur la très sauvage face de Haines, en Alaska, George est l’exemple même des talents révélés sur le circuit FWQ capable de se confronter aux seniors du tour. Le jeune prodige, Leo Slemett (FRA), fera également partie de la compétition et montrera à ses fans comme à l’ensemble des spectateurs que Chamonix n’a aucun secret pour lui. Léo défiera des riders expérimentés tel que Reine Barkered (SWE), reconnu pour ses innombrables podiums et sa capacité à réaliser des lignes très techniques avec une rapidité foudroyante. Reine ne sera pas le seul vétéran intéressant à suivre : deux fois champion du monde FWT, Drew Tabke (USA), ne cesse de trouver des lignes insolites sur chaque étape, avec la créativité qui le caractérise ; ou Sam Smoothy (NZ), qui poussé par le challenge de la compétition a réalisé l’an passé une performance à Vallnord-Arcalis, en Andorre – avec l’une des plus belles lignes jamais réalisées dans l’histoire de ce sport.

Jamais auparavant le circuit de qualification FWQ ne comptait un si grand vivier de talents comprenant des skieurs prêts à tout pour obtenir leur place sur le FWT. Ivan Malakhov, l’un des meilleurs freerider originaire de Russie, est de retour avec une folle envie de se lancer dans la compétition. Sera présent cette saison grâce à une wildcard, le jeune fonceur canadien, Logan Pehota, fils d’une légende du ski, Eric Pehota – qui a la réputation d’être l’un des meilleurs freeriders canadiens. Cette nouvelle vague de skieurs freeride comprend également Bene Mayr (GER), qui devrait surprendre par son style et son répertoire de figures freestyles toujours plus étonnantes et innovantes. Markus Eder (ITA) se distinguera également grâce à ses nombreuses aptitudes aussi bien en freestyle qu’en freeride, preuve en est sa victoire en 2013 à Courmayeur sur le FWT, sa participation à différents films de ski et sa sélection en slopestyle aux JO de Sotchi.

SKI – FEMMES

En 2015, les freerideuses se sont certainement plus investies que jamais et l’année 2016 ne fera pas exception à la règle. Championne du monde FWT l’année passée, la vétérane Eva Walkner (AUT) sera l’une des rideuses à surveiller. Eva est capable de s’engager dans de solides lignes et égaler les hommes. Elle devra composer avec une rude concurrence et notamment la championne FWQ 2014 Hazel H. Birnbaum qui souhaitera sans nul doute remporter la victoire pour les Etats-Unis. Mais l’Italie n’a pas dit son dernier mot avec Silvia Moser, auteure d’une incroyable ligne la saison dernière à Haines, en Alaska ; elle a hâte de remporter à nouveau la victoire en 2016.

Après une superbe saison sur le FWQ en 2015, dont deux victoires qui lui ont permises de monter sur le podium en Norvège et en Autriche, la skieuse italienne Arianna Tricomi est l’exemple même du rôle que joue l’Italie dans la détection de freerideurs de haut niveau. La Canadienne de 22 ans, Lauren Cameron fait de la surenchère sur le continent américain ; mais cela sera-t-il suffisant pour rivaliser avec les meilleures rideuses européennes?

Débarquant sur le tour 2016 grâce à une wildcard, la suédoise Matilda Rapaport nous dévoilera à nouveau ses prouesses de freerideuse en atteste sa demi-douzaine de podiums – dont une victoire sur l’Xtreme de Verbier en 2013. Ayant de fortes chances de dominer les étapes du FWT, Matilda pourrait facilement s’emparer du titre grâce à ses larges compétences.

SNOWBOARD – HOMMES

Le Champion du Monde FWT 2015, Jonathan “Douds” Charlet (FRA), jeune papa et guide de haute-montagne à Chamonix est aussi l’un des snowboardeurs les plus titrés du circuit. Qui de l’ensemble des snowboardeurs présents sur le FWT aura les compétences et l’expérience pour le détrôner? Bientôt âgé de 40 ans, lui aussi père de famille et légende du snowboard, Flo Orley (AUT) ne donne aucun signe d’essoufflement. En compétition avec l’autrichien, Sam Luebke, l’américain qui a vu le titre FWT lui échapper suite à une terrible blessure au genou en 2013 mais qui obtient une victoire à Chamonix, en 2014 a toutes les compétences requises pour monter sur la première marche du podium cette année s’il parvient à maintenir ses performances. Où peut-être verra-t-on Sasha Hamm (UK), un « parfait » britannique à la différence qu’il a quitté son travail dans l’immobilier à Londres pour défier les sommets imposants de Chamonix dans le but de conserver sa réputation de meilleur freerideur anglais. Avec une telle concurrence et de tels athlètes, 2016 risque de dévoiler des talents de tout horizon incluant l’ancien champion du monde 2013, Ralph Backstrom (USA) dont la spécialité n’est autre que de réaliser des lignes incroyables. Le champion suisse de la saison 2014, Emilien Badoux, aura une nouvelle occasion de montrer à tous les raisons de sa présence sur autant de podiums au cours de ces dernières années, après avoir reçu une wildcard si convoitée pour la saison 2016.

Issu du circuit FWQ, le jeune prodige américain Harrison Fitch (USA) âgé de seulement 20 ans, entrera en compétition avec son compatriote, Jonathan Penfield (USA) (1ere place au générale du FWQ 2015).

SNOWBOARD – FEMMES

Rien n’illustre plus la capacité qu’a le circuit FWQ à détecter des champions que le parcours de la championne du monde 2015, Estelle Balet (SUI). En seulement quatre ans, elle est passée de l’adolescente surdouée à la championne du monde 2015. Seul le temps dira si Estelle peut maintenir la barre si haute et rivaliser avec des talents désormais confirmés, telle que l’ancienne championne du monde 2011 et snowboardeuse franco-suisse, Anne-Flore Marxer qui a prouvé maintes et maintes fois qu’elle pouvait concourir à haut niveau.

La freerideuse finlandaise, Mikaela Hollsten, a fait une nouvelle apparition cette année, après avoir représentée son pays natal, la Finlande, pendant plus de cinq ans sur le circuit FWQ. Mikaela a finalement obtenu l’opportunité de participer au FWT cette saison, en se plaçant au sommet du circuit FWQ 2015. Avec une si forte représentation de la part des européennes, la canadienne, Michelle Locke, est la seule snowboardeuse du continent américain à s’être qualifiée pour le FWT 2016.

L’une des belles histoires de la saison 2015 est celle de l’allemande Nicola Thost, médaillée d’or aux Jeux Olympiques. Elle reçoit une wildcard amplement méritée pour la saison 2016 grâce notamment à son écrasante victoire lors de l’Xtreme de Verbier 2015. Nicola a prouvé qu’en dépit d’être championne du monde en half-pipe (une discipline à priori loin des pentes vierges), une athlète de son rang peut tout à fait remporter une victoire en freeride.

Plus qu’à attendre le 22 Janvier 2016 pour la 1ère étape en Andorre

No Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *