Reb Bull X-Alps 2015

x-alps

Red Bull X-Alps est un raid aventure dans lequel les participants doivent parcourir, le plus vite possible, à pied ou dans les airs (en parapente), pas moins de 1038 km en traversant les Alpes, de Salzbourg (Autriche) à Monaco. La course débute le 5 juillet 2015. Tout au long du parcours, les randonnées peuvent atteindre 100 km sur une seule journée en terrains montagneux et les vols en parapente peuvent dépasser les 4000 m d‘altitude. La course requiert non seulement un niveau d’endurance physique très élevé mais également une expérience confirmée en parapente et un moral d’acier. L’édition 2013 aura été l’année de tous les records puisque 10 athlètes ont atteint Monaco.

10 Bonnes raison de suivre la course :

1. La simplicité et l’attractivité du format : le Red Bull X-Alps se parcourt à pied ou dans les airs en parapente. Le départ est donné à Salzbourg et le premier participant arrivant à Monaco remporte le titre. « Le corps est mis à aussi rude épreuve que l’esprit et la compétition ne croule pas sous les règles », souligne Hannes Arch, l’un des organisateurs.

2. Des performances physiques hors du commun : les athlètes sont dans l’effort 17h30 par jour, pendant deux semaines et avalent quotidiennement des distances phénoménales. En 2013 Toma Coconea (ROU) a parcouru 115 km à pied en une seule journée. Christian Maurer (CHE) et Clément Latour (FRA) ont, eux, volé 190 km en parapente sans se poser.

3. Rien ne sert de courir, il faut savoir aussi : escalader, voler, planifier, anticiper, manœuvrer… le tout dans des conditions extrêmes de stress et de fatigue ! Le Red Bull X-Alps est, sans conteste, l’une des seules courses au monde exigeant une polyvalence aussi large.

4. Aux quatre coins du monde : 33 concurrents issus de 18 nations participent à la course. Du loup-solitaire Dave Turner (USA) au dragon Chi-Kyong Ha (KOR), en passant par Steve Nash (GBR) qui, à 52 ans, est un adversaire redoutable, le niveau est indéniablement élevé ! À noter que, cette année, deux femmes sont inscrites à la course, une première depuis que la compétition existe : Yvonne Dathe (DEU) et Dawn Westrum (USA). La France sera très bien représentée avec 4
concurrents, dont 2 ont fait le podium 2013, Antoine Girard et Clément Latour. A leurs côtés, deux petits nouveaux : Gaspard Petiot et Nelson de Freyman

5. Une aventure humaine : comme sur les courses d’endurance, chaque athlète est accompagné d’un « supporter », sorte de tacticien de l’ombre, dont la mission est d’assurer la logistique, évaluer les conditions météorologiques et conseiller le concurrent avant les vols. Mais son rôle est, en fait, bien plus vaste : « Je le motive, je suis sa maman et son papa à la fois, son cuisinier, son météorologue, son co-équipier, son pilote, son masseur, son sherpa et parfois… son guide ! » témoigne Martin Muller, un supporter suisse.

x-alps2

6. Des paysages à couper le souffle : le Red Bull X-Alps, c’est une épopée sauvage à travers les sites les plus spectaculaires d’Europe, d’Autriche à la Principauté de Monaco, en passant par l’Allemagne, l’Italie, la Suisse et la France, au cœur d’immenses vallées, le long des crêtes, par-dessus les sommets.

7. LA nouveauté 2015 : le prologue “Powertraveller” se déroulera le 2 juillet, 3 jours avant le départ de la course. Les athlètes s’affronteront sous la forme d’une « battle hike-fly » (rando-parapente) dans la région de Salzbourg en Autriche. Une chance unique pour le public et les proches de vivre la course ! Les trois premiers arrivés recevront un bonus de 5 minutes, effectif au départ le 5 juillet. Ils seront également gratifiés d’un « Pass Nuit » supplémentaire pour courir en nocturne et tenter, ainsi, de prendre une longueur d’avance sur leurs adversaires !

8. « L’Aigle Chrigel » : il arrive qu’une discipline voit un athlète se démarquer des autres par son talent, au point qu’il devienne un modèle à suivre pour les autres sportifs. Le Suisse Christian Maurer est de ceux-là ! Il reste le champion incontesté du Red Bull X-Alps, comptabilisant, à ce jour, trois victoires et détenant le record de la compétition : 1031 km en 6 jours, 23 heures et 40 minutes. Ses exploits sur terre comme dans les airs mettent tout le monde d’accord !

9. Toma Coconea (ROU), la légende : il ne connait que quelques mots d’anglais, mais ses performances pèsent plus lourd que les mots. Toma n’a pas manqué une édition depuis 2003, mais n’en a pas gagné une seule. C’est son endurance en course à pied (981 km parcourus en 2011) qui l’a fait sortir du lot. Il fait preuve d’une détermination farouche et refuse d’abandonner, même lorsque les médecins le somment de le faire. Il détient néanmoins le record de la plus longue distance parcourue à pied en une journée avec une performance incroyable de 115 km.

10. Un système de suivi en temps réel >> Red Bull Mobile Live Tracking permet de suivre la course en temps réel. Le fil d’actualités fournira quotidiennement des images et vidéos entre 5 heures du matin et 22h30. Deux choix d’affichage possibles : en 3D avec Google Earth ou à l’aide d’une carte topographique. Il est également possible de suivre les conditions météo et les zones thermiques et d’analyser les tracés empruntés par les participants.

Pour cette édition, MTT (Mobile Tout Terrain), leader dans la fabrication de téléphones mobiles outdoor et durcis, équipera l’ensemble des athlètes et organisateurs de l’événement d’un modèle parfaitement adapté : le MTT Smart Robust. Résistant aux chocs, étanche à l’eau, la neige et la poussière, le MTT Smart Robust suivra les athlètes sur l’ensemble des épreuves sans ne jamais perdre en efficacité. Performant, parce que doté d’un GPS intégré et bénéficiant d’une autonomie hors pair, il permettra de retracer le parcours des participants et de les géo localiser en temps réel.

mtt

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *